Bonjour, nous nous retrouvons aujourd'hui afin que je vous présente mes lectures de Mai !

"Hier encore, c'était l'été" de Julie De Lestrange aux Editions Le Livre de Poche - 7,90€

 

julie de lestrange

Résumé :Alexandre, Marco, Sophie et les autres se connaissent depuis l’enfance. Ensemble, ils ont grandi, en toute insouciance et en toute innocence. Mais, lorsqu’à vingt ans, la vie les prend, la chute est brutale. En une décennie, cette jeunesse perdue mais pas désillusionnée va devoir se battre pour exister. À travers les drames subsistent alors l’amitié, les fous rires, les joies, et l’amour, qui les sauvera.
Tendre portrait d’une époque, Hier encore, c’était l’été est un roman optimiste qui accroche le cœur pour ne plus le lâcher. C’est l’histoire de nos guerres quotidiennes, de nos victoires et de nos peines. C’est surtout l’histoire de la vie et d’une bande d’amis dont on voudrait faire partie.

Mon avis : ce roman est un vrai coup de cœur, une histoire d’amour, des histoires d’amitié. Nous faisons connaissance avec les grands-parents, puis les parents et enfin les petits-enfants, qui s’aiment d’amour ou d’amitié avec comme cadre de départ et parfois de retour un chalet dans la montagne, le chalet de l’amitié.

Les personnages sont tous attachants et apportent tous beaucoup d’importance à l’histoire. Certains s’aiment comme des frères, des cousins / cousines, des amies…

Il y a des joies, des peines, de l’amour, des séparations, des passages tristes d’autres drôles…

Ce roman est une bouffée d’oxygène, tellement agréable à lire car le texte est tantôt empreint d’émotion, tantôt très drôle. Un roman qui est, selon moi, une réelle réussite, et qui, si vous souhaitez passer un agréable moment de lecture, doit rejoindre votre bibliothèque.

"Sexe primé" de Stella Tanagra chez Tabou Editions - 15€

 

sexe-prime

Résumé : Des corps se mélangent et se perdent, d’autres s’adonnent à des étreintes trop soutenues… Aussi roses que noires, les pulsions (in)humaines qui s’expriment dans ces dix nouvelles sont dangereusement excitantes.
Chaque page tournée dévoile des transgressions sexuelles et des désirs interdits qui se croisent et s’entrechoquent au fil des lignes dans la décadence de fantasmes indicibles. Passages à l’acte déraisonnables, pulsions morbides ou vices obsédants… Les désirs s’expriment mais à quel prix le sexe prime ?

Mon avis : Ce recueil est composé de 10 nouvelles, toutes plus savoureuses les unes que les autres. Stella a un style très particulier car érotique, poétique, énigmatique… tous les ingrédients afin de passer un agréable moment de lecture. Le texte est maîtrisé à tel point, que pour certaines nouvelles, à aucun moment je n’ai imaginé la chute avant de la lire. Ceci dit « Sexe primé » est tout de même réservé a un public averti, c’est-à-dire qu’il n’est pas à placer entre toutes les mains, après à vous de voir  Il y a des nouvelles que j’ai plus aimé que d’autres, entre autre « Peau percée », que je vous invite à découvrir…

"L'été d'Agathe" de Didier Pourquery aux Editions La Table Ronde - 7,10€

 

 

agathe

Résumé : «Vendredi 10 août 2007. Agathe s’est arrêtée de respirer. Après six mois de lutte depuis sa deuxième greffe et toute une vie de combat. Sa lumière, son rire, son esprit, son courage vont tellement nous manquer. Sept ans plus tard, moi, son père, j’ai décidé de raconter qui était cette jeune femme vivante, joyeuse et directe. Comment elle a avancé, aimé, partagé. Comment elle a vécu, jusqu’au bout, son dernier été. Je voulais parler de sa vie, de la vie. Je me suis replongé dans mes notes, j’ai repris les photos, les courriers de ses vingt-trois étés. Puis j’ai commencé à écrire. Jour après jour. Ce fut difficile et doux. Tu m’accompagnais, Agathe, avec ton regard sur le monde, sur la maladie, sur la famille, sur moi. Nous échangions. À la fin, tu étais en vie.»
Didier Pourquery.

 

Mon avis : Didier Pourquery raconte dans ce livre, sa fille Agathe, décédée des suites de la mucoviscidose en 2007. Ce texte raconte les derniers mois de vie d’Agathe à l’hôpital Foch à Paris, mais il permet à l’auteur d’évoquer les souvenirs qu’il a avec sa fille.

 

Leur vie, qui a toujours été rythmée par la maladie d’Agathe, ses questionnements, ses désirs mais aussi ses craintes, ses peurs… Ce texte est très beau, très fort et rend, je pense, un très bel hommage à cette jeune femme partie trop tôt, qui a toujours été entouré de l’amour de sa famille. Agathe, qui même dans certains moments douloureux, tente de les protéger.

 

Un magnifique récit qui amène le lecteur à relativiser sa propre vie. Une belle leçon de vie et de courage que nous offre Agathe au travers de la plume de son père.

_______________________

N'hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez lu un de ces livres. Rendez-vous le 1er juillet !

Audrey